30 ans : les plus, les moins, et la crise

| |
C'est un article assez personnel que je vous livre aujourd'hui. Article qui sera resté un long moment dans mes brouillons (ça c'est mon côté perfectionniste !), mais au bout d'un moment... il faut bien se lancer (et puis ma première année en tant que trentenaire touche bientôt à sa fin 😡) !

J'avais envie d'aborder ici, sans langue de bois, le cap de la trentaine (que j'ai vécu en avril 2016), qui a été difficile à accepter. 
Je précise que je livre ici mon expérience personnelle, chacun réagit à sa façon bien entendu.


~ La crise ~

Avec ma trentaine est arrivée... la crise. Qui s'est matérialisé chez moi par une remise en question de toute ma vie. Un sentiment d'être perdu. Particulièrement car j'ai une vie un peu en chantier à l'heure actuelle : je cherche à changer de boulot, j'ai envie de changer d'appart', je suis célibataire. Comme l'impression de me retrouver 10 ans en arrière, quand je venais de finir mes études et que je cherchais mon premier job puis mon premier logement en solo (j'étais également célibataire à cette époque).

Depuis quelques mois je fais beaucoup de tri chez moi. Je vends, je donne. C'est bon pour le moral, pour mon portefeuille et pour mes placards qui ressemblent un peu moins à des décharges #viveletri (oui, ça mérite un hashtag !)

Cela aura été aussi une année où j'aurais expérimenté (30 ans est le nouveau 15 ans ?). Je crois que j'ai été un peu trop sage pendant mon adolescence, du coup je me rattrape un peu (par contre le 1er chagrin d'amour 💔 je m'en serais bien passé...). J'ai envie de plus de fun et de légèreté dans ma vie.

Et enfin j'ose plus dire ce que je pense et je laisse plus transparaître mes émotions. S'a-ffir-mer, ça fait du bien !


~ Les plus ~

Parce que oui, vieillir a quand même des avantages (heureusement !).

- Avec l'âge on gagne en maturité et en sagesse. De par nos expériences, nos erreurs, on apprend. On sait ce qu'on veut... et ce qu'on ne veut pas.

- On a plus confiance en soi, on s'assume mieux, on a moins peur du regard et de l'avis des autres.

(Bon ok, peut-être pas au même point que Beyoncé hein ^^)

- Un style vestimentaire plus affirmé : je sais ce qui me va, ce qui me met en valeur. Avant je ne portais que du noir, du blanc et du gris, aujourd'hui je porte aussi du vert, du bordeaux, du bleu, du rose.
En matière de maquillage, même constat, j'ai mes must have et je sais ce qui me va/ne me va pas, et ce qui me met en valeur. 


~ Les moins ~

- Adieu les réductions dans les transports et les musées. Et oui, à 30 ans on est considéré comme vieux 😲

- La fatigue est plus dure à supporter ("se coucher à 3h du mat' ce n'est plus de mon âge" !)




- L'angoisse des rides : un des ennemis jurés des femmes je crois; j'ai lu à de nombreuses reprises qu'il fallait commencer les soins anti-âge dès 30 ans. Pour le contour des yeux j'ai commencé un peu avant car en beautysta avérée je sais que c'est la zone qui marque en premier. Pour le reste du visage j'ai troqué ma Normaderm classique contre la version anti-âge. En prévention vu que pour le moment je n'ai pas de rides (pourvu que ça dure...).

- La pression de la société : certes les mœurs ont pas mal évolué mais il arrive toujours parfois que pour certaines personnes quand tu as 30 ans, ni mari ni enfant, tu es considérée comme pas normale, il y a forcément un truc qui cloche chez toi. Alors non, ce n'est pas parce que tu es sympa et mignonne que c'est facile de trouver l'amour. Aux personnes qui pensent ça j'ai juste envie de dire ça :




(et aussi un peu sa propre pression...)

C'est difficile quand on voit les autres autour de soi se marier/pacser, avoir des enfants mais je me dis qu'un jour mon tour viendra.

- On a plus conscience que le temps passe vite : quand on a 20 ans, on se dit qu'on a la vie devant soi. Et quand on a 30 ans, bah... on a 10 ans de plus dans la tronche. Plus le temps passe, plus j'ai l'impression qu'il passe vite o_O


~ Comment survivre à la trentaine ~

- Se coucher à heure fixe et pas trop tard : comme évoqué plus tôt, quand on se couche tard, on met plus de temps à récupérer. Depuis quelque temps j'ai réussi à me discipliner et à me forcer à me coucher à une heure raisonnable en semaine. Primordial quand on a déjà un mauvais sommeil (ce qui est mon cas grr).

- Essayer de lâcher prise, être moins dur avec soi-même, plus bienveillant. Par exemple j'ai arrêté de vouloir à tout prix être impeccable pour sortir. Si je n'ai pas envie de me maquiller et bien je ne le fais pas et je sors quand même (scoop : je survis !). Les filles, arrêtons de vouloir être parfaite à tout prix, nous sommes humaines, nous avons le droit d'avoir des "jours sans". Et j'essaie de ne pas trop me prendre la tête sur mon poids (astuce : ne pas avoir de balance chez soi !).

- Déconnecter : on en parle de plus en plus. La technologie a révolutionné nos vies (je me souviens comme si c'était hier quand, à 16/17 ans, j'ai découvert Internet avec Google, le tchat Orange, Caramail, mon premier portable, etc #nostalgie) mais cela n'a pas que du bon. 
Avec les réseaux sociaux et les applications notamment, nous avons accès en continu à un flux d'information qui nous happe et nous rend addict, gare à l'infobésité... Du coup on prend moins le temps de profiter du moment présent et de ses proches.

Je ne fais partie des gens qui vivent avec leur portable greffe à la main. Je passe un peu moins de temps qu'avant sur les réseaux sociaux et je me force à éteindre mon portable à 22h30 max, histoire de ne pas être dessus juste avant de me coucher (pas bien !) et de pouvoir profiter pleinement de la fin de soirée, sans être assaillie de sms ou de notifications en tous genres

- Ralentir. En anglais cela se traduit par "slow life", c'est un terme tendance en ce moment. Ralentir c'est à dire profiter au maximum de ses moments libres, de prendre du temps pour soi et pour ses proches. Prendre le temps de faire des choses qu'on aime et qui nous font du bien. Ça colle pile poil avec la tendance du moment : le hygge. 

Cela fait des années que je ne fais plus d'activité, cela fait un long moment que j'ai envie de faire des cours de chant collectifs mais pour le moment je n'en ai toujours pas trouvé un qui me convient. Du coup en attendant je viens de tester l'aquabiking chez BeautyForm dans le 16ème. Bien que cela ne soit pas donné je vais prendre un pack de 10 séances et essayer d'y aller une fois tous les 15 jours.



- Faire régulièrement du ménage dans ses contacts, éliminer les personnes toxiques (celles qui se servent de vous, qui ne donnent pas de nouvelles si vous vous ne les contactez pas, les prises de tête, etc).

- Etre maître de sa vie : certes on ne contrôle pas tout, parfois on a beau avoir de la volonté les choses n'avancent pas forcément, je crois qu'il y a aussi un facteur chance, mais si on n'y met pas du sien rien ne changera. Alors si on est pas bien dans son couple/son job/son appart' (ou les 3 fois à la fois 🙈) il faut se bouger pour favoriser le changement car on a moins le temps que quand on a 20 ans ! Il faut savoir faire preuve de patience et s'accrocher quoi qu'il arrive.  

- Essayer de manger mieux : j'ai de plus en plus de mal à digérer, du coup j'essaie de manger moins de mauvaises choses, je ne mange plus de viande rouge, j'ai arrêté les repas lourds le soir et les plats préparés. Prochaine étape : essayer de réduire ma consommation de sucre.

J'essaie aussi de me mettre de plus en plus au bio, pas systématiquement côté alimentation pour le moment car la différence de prix avec les produits classiques me rebute un peu, par contre en cosmétiques le marché du bio s'est bien développé, j'achète de plus en plus de produits de beauté bios. J'ai arrêté d'utiliser des déodorants contenant des sels d'aluminium et des shampoings contenant des silicones.

- Continuer de croire en ses rêves, garder une part d'insouciance, être curieux, aimer



J'ai envie de dire pour conclure : on est pas sérieux quand on a 30 ans ! Et l'âge c'est dans la tête non ?! (perso je suis restée bloquée à 25 ans !)

(Bravo à ceux qui ont lu ce post fleuve jusqu'au bout !)

Au passage je vous recommande le livre "30 ans (10 ans de thérapie)" de l'humoriste Nora Hamzawi, je suis en train de le lire en ce moment et c'est un vrai régal.

Et vous, comment vivez-vous le fait de vieillir ? N'hésitez pas à partager votre propre expérience.

4 commentaires :

C'est dur à passer le cap des 30 ans, j'ai eu du mal. Et c'est là que j'ai commencé une thérapie. Pourtant je vais bien mieux à 31 ans qu'à 27 par ex, et ma vie s'est transformée en deux ans, apportant beaucoup de bonheur et de changements !
Sourions à la trentaine !

Alexandra - Une Demoiselle à Paris a dit… 1 mars 2017 à 11:43

Merci pour ton retour Aurore ! J'espère connaître le même bonheur que toi...

Anonyme a dit… 7 mars 2017 à 11:57

tous les caps sont difficiles à passer, quels qu'ils soient ! Profite de ta trentaine, tu verras qu'avec le recul, c'est la meilleure ! enfin une des meilleure. Ose, profites de la vie, ri, amuse toi, voyage, croque la vie à pleine dent (attention ne mords pas trop fort) et le bonheur viendra à toi, et l'amour aussi. Oui souris à la trentaine. Gros bisous
Tu m'auras reconnue ............Cricri

Anonyme a dit… 7 mars 2017 à 11:58

Excellent ton article !!!! proud of you :)

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de me laisser un petit commentaire (ça fait toujours plaisir !). J'y répondrai dès que possible.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Mes photos ne sont pas libres de droit. Fourni par Blogger.